Si les maillots de bain une pièce ont reconquis nos dressings, les couvre-chefs sont revenus eux aussi sur le devant de la scène. Omniprésents dans toutes les collections de la fashion-sphère, les couvre-chefs ont traversé les âges, se sont adaptés aux modes, aux époques aussi. Gros plan sur le plus ancien accessoire connu (l’homme des cavernes utilisait déjà de la fourrure pour se protéger la tête du froid !), mais surtout sur les astuces pour adopter tour à tour chacun des modèles de chapeaux devenus des must-have cet été

Le Panama, le chapeau estival par excellence 

Alors que les températures sont à la hausse et que le soleil est au beau fixe, rien de tel que d’adopter un des classiques du genre : le Panama. Chapeau de paille finement tressé, plus ou moins anguleux, arrondi, aux bords de tailles variables, le panama est le couvre-chef respirant par excellence. Raison pour laquelle il est adapté pour se protéger du soleil. Il est d’ailleurs incontournable pour parfaire une tenue casual chic ou sublimer avec élégance une tenue pour un mariage. Bien entendu, il convient d’opter pour un modèle original en paille

A voir aussi : 4 accessoires de mode pour femme à essayer absolument

Le bob, le revival d’un chapeau tombé en désuétude 

Traditionnellement porté par les aficionados de la pêche ou de la chasse, le bob tombé en disgrâce connaît aujourd’hui une seconde jeunesse. Ce couvre-chef inventé par les Irlandais au début du siècle dernier est devenu un accessoire fétiche, une pièce maîtresse de la garde-robe aussi bien masculine que féminine. À l’image du fameux sac banane notamment, il sera difficile cette année de ne pas en compter un au moins dans son dressing. Et s’il joue la carte du vintage, il n’en reste pas moins cheap tout particulièrement pour donner une touche de décontraction aux tenues. Bref, il est INCONTOURNABLE et s’impose comme une évidence du street style chic et contemporain. Et s’il convient de le préférer sobre, en matière de mode tout est du domaine du possible tant que le style est assumé. Pour autant, mieux vaut ne pas miser sur un autre accessoire revival des années 90 notamment et surtout, éviter de l’associer avec le combi sandales/marcel !

La casquette, un couvre-chef synonyme de bien-être 

Si le proverbe précise qu’il convient d’être à l’aise dans ses baskets, arborer une casquette sur la tête démontre aussi une certaine confiance en soi. Si elle trouve son origine dans le vestiaire militaire, cet emblème de la culture hip-hop et streetwear s’est largement démocratisé. Pour l’adopter, rien de tel que de miser sur la très tendance casquette curve qui sied à toutes les têtes. La plus smart des casquettes se combine aussi bien avec une tenue sportwear qu’une tenue plus urbaine. Parfaite donc pour dynamiser son style. Les casquettes snapback, fitted, 5 panel sont quant à elles plus adaptées aux têtes un peu grosses et aux visages ronds. Côté style, mieux vaut assumer la visière plate en connaissance de cause. Alors pour ne pas commettre d’impers, mieux vaut assortir la couleur de la visière au tee-shirt ou aux chaussures. En marge, pour sortir du lot et apporter une touche arty, un côté authentique, mieux vaut miser sur le béret. Confortable, il est possible de la porter peu importe la coupe de cheveux notamment féminine. À noter que ce dernier s’adapte mieux aux visages ronds et qu’il se combine parfaitement avec un chino notamment. 

A lire aussi : Maquillage et coiffure : deux compétences à maîtriser dans le cinéma

Les autres couvre-chefs

Si le panama, le bob et la casquette ainsi que le béret sont devenus des must-have, il existe bien d’autres couvre-chefs. C’est le cas notamment du chapeau de cowboy qui fait le bonheur des adaptes de country et les adeptes du style bohème, le Fedora qui est sans nul ne doute l’un des chapeaux les plus célèbres dotés d’un bord large et d’une calotte creusée assortie d’un galon, du chapeau melon reconnu de par ses courbes, le pork pie hat qui n’est pas sans rappeler la rondeur d’une tarte et qui reste de loin le chapeau le plus difficile à assortir, le haut-de-forme, la gavroche ou encore le bonnet à réserver bien sûr pour les journées plus froides ! Quoi qu’il en soit, pour trouver la taille du chapeau qui convient le mieux c’est on ne peut plus simple. Il suffit pour cela de mesurer le tour de tête en positionnant le mètre ruban au milieu du front, au-dessus des sourcils. Ensuite, pour le choix, tout dépend de la forme du visage. Les visages ovales peuvent tout se permettre, les visages longs opteront plutôt pour des chapeaux droits aux bords larges, voire légèrement recourbés vers le haut, en évitant les formes géométriques. Les visages carrés éviteront les formes droites tout simplement. Pour finir, les visages ronds auront le choix tant que le chapeau melon est évité.